cabinet de psychanalyse photo 2

LES CONSULTATIONS

  • Thérapie courte ou psychotherapie (durée 4 à 6 mois)
  • Thérapie longue ou Analyse (durée de 18 à 24 mois)
  • Séance individuelle.

Bébés, enfants et ados

Pour le psychanalyste, la qualité des premiers jeux relationnels et des plaisirs associés aux soins maternels donne un repère essentiel. Les thérapies parents-bébé sont l’occasion d’aider au développement de cette aire transitionnelle nécessaire aux différents partenaires. Intervenant sur le lien entre les parents et leur enfant, et sa qualité, le thérapeute mène le délicat travail de tisser avec eux un espace de jeu sans trop y intervenir.

Les parents consultent pour leurs enfants

Les conduites à risque des adlescents  sont des manières ambivalentes de lancer un appel à ceux qui comptent. Elles forment une manière ultime de fabriquer du sens et de la valeur, elles témoignent de la résistance active du jeune et de ses tentatives de se remettre au monde. Sans doute, pour nombre d’adolescents, les circonstances qui produisent la mise en danger de soi sont la reviviscence de la « crainte d’un effondrement qui a déjà été éprouvé ». Le soulagement n’est que provisoire et il convient de reproduire l’acte pour repousser encore la détresse sous une forme éventuelle d’addiction qui permet malgré tout de tenir le coup. En dépit des souffrances qu’elles entraînent, les conduites à risque possèdent un versant positif : elles favorisent la prise d’autonomie du jeune, la recherche de ses marques dans un tâtonnement malaisé, elles sont un moyen de se construire une identité.

Soutien à la parentalité

LETTRE AUX PARENTS.

Vos enfants quand ils sont sépares de leurs rêves ,ou dévorés par le chagrin sans mot de leur histoire.

Perdus dans la forteresse de leur silence ou de leur cris ont besoin d’un soutien , d’une rencontre avec une psychanalyste.

Parole d’enfant : « la joie ce n’est pas quelque chose qui arrive  , c’est la monotonie de la vie qui s’en va , comme un fleuve coule les navires , comme un arbre pillé de toutes ses feuilles , alors pour un instant la bonté nous envahit »

C’est ici que la thérapeute que je suis s’embarque avec eux sur les flots de leur parole, le flot de leur langue pour explorer  leurs déserts oublies , leur petits mots mystérieux aux pattes d’oiseaux.

C’est la langue qui soigne le malheur, qui apaise les folies muettes lorqu’est renoué le fil de la confiance dans les relations humaines.